Romain & Austin in New York

Romain & Austin in New York

L'aventure new-yorkaise d'une famille de français depuis 2007

La saga Starbucks

Pour faire une petite pause en cette période intense d’entretiens, j’ai décidé de vous parler d’un exemple de succès marketing qui bat de l’aile : Starbucks.

 

Certes le géant américain du café, qui a investi la France depuis quelques années, n’est pas encore prêt de mettre la clé sous la  porte mais est en sérieux ralentissement. Howard Schulz, l’ancien PDG, a récemment été rappelé a la rescousse et a annonce un plan de transformation avec notamment la fermeture de 100 cafés aux Etats-Unis peu rentables. Et hier soir, le grand chef avait organise une grande opération de formation de tous ses salaries, les fameux barristas, et ferme tous les Starbucks americains pendant plus de 3h de 17h30 a 21h. Véritable opération de formation ou coup de pub ? Le message officiel de la Direction était donc de former ses employés a « faire du bon café » et a savoir parler avec amour aux consommateurs de ses bons breuvages au prix moyen de 4 dollars.  Mais beaucoup, notamment le journal marketing Advertising Age, se demandent si ce n’était pas surtout un moyen de faire parler d’eux. En effet, ce matin, Starbucks faisait la Une du journal gratuit Metro, avait le droit a un bel article dans le New York Times et leur action avait bien été remarquee par tous les habitues qui avaient trouve porte close hier soir.

 Starbucks_Logo.png

Un de ses concurrents, Dunkin Donuts, a aussi tire profit de l’opération en organisant le même jour une grosse promotion sur ses expressos, cappucino et cafés latte avec la tasse a 99 cts (c’est plutôt au moins 2,5 dollars habituellement).

 

Avec Dunkin Donuts et aussi Mc Donald’s, qui compte développer son offre, la bataille du café est ouverte aux Etats-Unis.

 

C’est rigolo car au moment de ce remue-ménage médiatique sur Starbucks, j’étais justement entrain de lire un bouquin sur le succès de Starbucks, intitule en VO : « The Starbucks Experience – 5 principles for turning ordinary into extraordinary ». Ce livre a été publié en 2007 mais avant l’annonce des mauvaises nouvelles. Je ne l’ai pas encore terminé mais les 50 premières pages ne sont qu’une description idyllique de cette société et de ses cafés : tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. L’auteur n’arrête pas de décrire les fameux barristas comme des anges, toujours souriants, aimables, attentionnés, les bons samaritains … On se demande s’il a déjà mis les pieds dans un Starbucks le matin a l’heure de pointe. Les exemples cites de bonne action sont tous plus beaux les uns que les autres : l’employé qui prend a titre perso des cours de langue des signes car il a remarque des clients sourds et muets, une manager d’un café qui gagne au loto et partage avec tous les salaries etc.

 

Même si je regrette nos petits bistrots parisiens et que je suis une grande fan de mon cher Nespresso, j’avoue que je suis loin d’etre une anti-Starbucks et que j’apprecie une bonne tasse de Cafe Latte.

Partager cet article

Commenter cet article

dreambucks 02/01/2009 16:16

peut etre que starbucks font de bon café mais chez nous en fesons des meilleurs

Nanan 19/03/2008 04:52

Salut, moi je voudrais reagir à ton article parce que tu racontes un peu n'importe quoi, un peu beaucoup mauvaise langue meme:Je suis Barista à Starbucks à Opéra et dit toi bien que nous ne sommes pas une légende!!On prend vraiment à servir nos clients,qui le nous rendent bien d'ailleurs on s'entend bien et on est vraiment une equipe soudée!! Alors biensur c'est avant tout un travail qui plus est dans la restauration un des secteurs les plus difficile donc tous ce que l'on fait ces notre travail comme certain vendent des slips nous on vends des cafés et on fait en sorte qu'il soit le meilleur possible, et surtout le meme dans tout les starbucks...D'ailleurs, c'etait pour ça la reunion de formation pour remettre les standars à jour dans touts les pays et touts les starbucks.Howarld schulz n'a pas été appelé à la rescousse c'est lui qui a décidé de reprendre son entreprise en main(car c'est le fondateur de starbucks avant d'en etre le PDG) parce qu'il trouve quelle a perdu son ame...Enfin demande toi pourquoi tu adores ton caffe latte alors que c'est juste du café et du lait dans un gobelet en carton(c'est vrai qu'un mug c'est pas evident pour marcher dans la rue)est-ce pour le gout ou pour le fait de prendre son café chez starbucks???Parce que dans les deux cas nous avons reussi notre PARIS(implantation reussi)

Anne 29/02/2008 16:23

Comme toi, je n'apprécie pas mais je prends tout de même un cappucino de temps en temps! Et je suis étonnée par leur développement sur Paris. Des Français ne train de boire un café dans une verre en carton, c'est fou!

Anne 29/02/2008 16:21

Comme toi, ne n'apprécie pas mais j'y prens tout de même mon cappucino!

peaudane in NY 28/02/2008 20:33

Adepte aussi du latte !!!!!!!! c'est dingue sur Manhattan, j'ai l'impression qu'il y a un Starbucks à tous les coins de rue ;-)))