Romain & Austin in New York

Romain & Austin in New York

L'aventure new-yorkaise d'une famille de français depuis 2007

Un an deja !

Il y a un an, le 30 aout 2007, nous mettions les pieds sur le sol américain (enfin Guillaume avait pris un peu de l’avance en arrivant le 28).

Un an déjà, c’est fou que le temps passe vite.

 

Alors quel bilan faisons-nous de cette première année à New-York ?

 

Un bilan largement positif dans l’ensemble
(on reste français avant tout donc il faut bien qu’on se plaigne de quelque chose).


Ce que nous aimons dans notre nouvelle vie :

- le rythme de vie : des journées qui finissent entre 17h30 et 18h pour nous permettre de profiter de notre coquin

- l’animation : New York est bien la ville qui ne dort jamais. Il y a toujours quelque chose à faire, a voir.

- les magasins ouverts 24/24 : plus de lait ou de jus d’orange, il est 4h du mat’, pas de problème il y a toujours un supermarché ouvert.

- les parcs dans la ville : quel bonheur de pouvoir aller pique-niquer dans Central Park ou a Riverside Park.

- la découverte perpétuelle : l’impression d’être un touriste, d’être toujours un peu en vacances.

- la politesse et l'honnetete : si vous êtes en train de chercher votre chemin, il y aura toujours quelqu’un qui s’arrêtera spontanément pour proposer son aide (tout francais en balade a NY est toujours sur la defensive la 1ere fois, tellement habitue de se faire alpaguer) Vous pouvez laisser votre poussette a l'entree d'un musee ou ou d'une fete sans surveillance, vous la retrouverez au meme endroit 2h plus tard.

- l’absence de racailles : on ne sent pas constamment agressé comme a Paris, de jour comme de nuit on se sent en sécurité.

 

Ce qu’on aime moins :

- le manque de conscience écolo : les double-sacs, l’utilisation de la clim a outrance…

- les toilettes avec les cloisons qui ne vont pas jusqu’en bas : quel horreur de voir les mollets de son ou sa collègue quand vous êtes en train de faire vos besoins. Le pire (vécu), c’est quand votre chef continue la conversation derrière la fine cloison alors que vous êtes en pleine action.

- leur obsession pour les chiens et chats, mis au même niveau que les enfants

- le système de sante compliqué et couteux

- les "fees" : des frais bancaires toutes les 5 minutes pour on-ne-sait-quoi, des frais d'inscription ou de re-inscription pour l'ecole... Pour n'importe quoi, vous avez toujours des "fees" a payer.

- la malbouffe : même si New York ne représente pas les Etats-Unis et que les gens mangent plutôt mieux que leurs concitoyens, je suis écœurée quand je vois les mamans donner un cornet de frites a la sortie de l’école ou arriver le matin avec une énorme boisson pleine de chantilly de Starbucks. Idem quand mes collègues font réchauffer des plats odorants a 4h de l’après-midi.

- leur jugement sur la façon d'éduquer les enfants et leur regard inquisiteur quand vous les grondez

 

Ce qui nous manque :

- la « vraie » pause-déjeuner au petit resto du coin avec les collègues (pour Severine)

- le sirop de menthe Teisseire (on a en a trouve un de la marque Monin chez Zabar’s mais pour au moins 3 fois le prix de la France et en bouteille de verre qui se salit tout le temps)

- les lardons, la pate feuilletée, le saucisson, les bonnes merguez et chipolatas

+ ce que j'avais oublie et que vous m'avez rappele : les rillettes, les viennoiseries et patisseries, les huitres de cancale, la raclette, la tartiflette et ... le pommeau !!!

Et
biensûr la famille et les amis !!!

Partager cet article

Commenter cet article

Sylvie 08/08/2012 11:59

Je suis d'accord avec tout ce que vous aimez,les magasins ouverts 24/24, la politesse et gentillesse des New yorkais,les endroits reservés aux chiens dans certains parcs la mal-bouffe je ressens la
même impression que vous :)

disonmangequoi 09/09/2008 21:29

déjà un an, le temps passe vite, je suis admirative devant ton rythme de publication, moi, j'ai tendance à négliger mon blog ces derniers temps. je t'enverrai un petit mail en private pour te raconter "the return" back to the office ! bises - Anne

alice 06/09/2008 15:01

je te suis completement suis entirement d accord, moi ce qui me manque ce sont les langoustines, les bulots, avec un VRAi beurre avec des morceaux de gros sel et une baguette tradition croustillante (j'arrete je me fais du mal!)

Edwige 06/09/2008 13:43

Bilan donc plutôt positif même qi je suis d'accord avec vous ....vous nous manquez aussi!!!
Bisous
Edwige, Laurent, Zoé et Lisa

Stephanie 05/09/2008 21:29

Tellement vrai pour les toilettes !!
Et pour les racailles, aussi...
Bisous et bon anniversaire !

guillaume 03/09/2008 23:39

et les croissants, les pains au cholocat, la polonaise de la boulangerie place de la nation, les huitres de cancale et la crepe aux pommes caramelisees au beurre de Salidou de Locmariaquer!

onie 03/09/2008 20:26

Et les raclettes avec consoeurs (les poufes et les poufettes) et consort (nos hommes...;-)!

Cat 03/09/2008 20:12

Et le pate....
Bon anniversaire!
Je vous souhaite une toute bonne deuxieme annee pleine de decouvertes.

Severine 03/09/2008 19:43

Merci d'avoir completer ma liste.
Comment ai-je pu oublier les rillettes en bonne sarthoise que je suis !!
Et les vacances, of course. Comme quoi en fait on s'habitue a nos 3 semaines de vacances et on compense par de longs week-ends a droite a gauche. Mais pas de grand voyage possible avec seulement 3 semaines, on en consomme deja la moitie a Noel !

Flo 03/09/2008 14:08

Allez je rajoute, les boutiques du Marais, le Printemps et le Bon Marche, les haricots verts en boite, picard, les vacances, les vacances et encore les vacances... Oh et les vacances!

Petronille 03/09/2008 14:04

Joyeux anniversaire alors...

Petronille qui termine son premier mois dans le westchester...

peaudane in NY 03/09/2008 12:50

Et le saucisson !!!!!!!!! et les rillettes, et le pâté ;-))
Bon le bilan est plutôt bon on dirait !!!!!!
Ici on va démarrer la troisième année, j'ai l'impression que c'est maintenant que l'on va bien en profiter, on est installé dans une routine, qui permet maintenant d'être plus zen.
Pour le côté touriste,je continue à en être une, il y a tellement de choses à découvrir.