Romain & Austin in New York

Romain & Austin in New York

L'aventure new-yorkaise d'une famille de français depuis 2007

Après Sandy...

Comme vous vous en doutez lundi soir, on ne rigolait plus du tout ... En voyant les lampes clignoter, je me suis dit que j'aurais peut-être du investir dans une lampe torche en plus de celle Disney de mon fils. A ce moment la, je n'ai pas regretté d'avoir déménagé il y a quelques années de notre 28ème étage avec des fenêtres du sol au plafond pour cet immeuble ancien qui avait du en voir des ouragans. On n'a pas lutté longtemps non plus quand nos fils ont voulu squatter dans notre lit, plutôt que rester dans leur chambre ou la double exposition faisait résonner ce vent fou. Puis c'était fini ... enfin pour nous.

 

Nous avons la grande chance d'habiter dans l'Upper West Side, bien au nord de la 39ème rue qui divise la ville en deux : celle ou la vie semble être repartie comme si de rien n'était ou presque et celle plongée dans le noir. Ce soir, nous sommes quand même aller faire "trick-or-treat" dans le quartier et c'était vraiment un sentiment bizarre de savoir que 40 rues plus bas c'est le noir total, les gens n'ont plus d'électricité, de chauffage ni même d'eau.

 

Même en habitant dans cette zone privilégiée plutôt épargnée par l'ouragan (des arbres déracinés a droite a gauche, des échafaudages qui s'effondrent mais pas d'inondations ni de coupures de courant), la vie n'a pas encore repris son cours normal. Les enfants n'ont pas d'école jusqu'à lundi (vacances de la Toussaint non prévues), les transports reprennent petit a petit (au nord), nos entreprises respectives n'ont au mieux plus de téléphone (la mienne) ou plus rien du tout (celle de mon mari dans la fameuse zone noire, a laquelle on commence a donner des noms 'ghost city', 'dark territory' etc.). Donc c'est travail a domicile avec des enfants surexcités, une babysitter qui traverse la ville en vélo pour nous décharger quelques heures, des conférences téléphoniques via les portables avec les collègues aux 4 coins de la ville.

 

Merci a vous lecteurs qui m'avez envoyé des commentaires pour prendre de nos nouvelles. Mon nombre de visiteurs a bondi d'un coup :

visiteurs-blog.jpg

 

Je n'ai pas de photos a vous faire partager de l'ouragan car je ne suis pas sortie pendant 3 jours trop affairé a continuer mon travail dans des conditions pas idéales. En plus, je pense que vous en avez eu votre dose avec tous les journaux français qui en font leur une.

 

New York (et les américains) est une ville dynamique qui va vite se relever j'en suis sure. En attendant on prend notre mal en patience et on se dit qu'on a eu beaucoup de chances.

Partager cet article

Commenter cet article

laurence 02/11/2012 16:56

je suis heureuse de voir que ta jolie famille va bien, l'ouragan c'est affreux mais en plus avec des petits... bon courage pour la reprise, je pense qu'en décembre, nous ne verrons plus grand chose
des dégâts, les américains sont souvent très énergiques pour reprendre le dessus

Céleste 01/11/2012 21:10

C'est fou comme quoi même si on ne se connaît pas ou juste à travers ton blog et bien dès que j'ai vu les images à la télévision , j'ai pensé à toi . Je suis ravie que tout aille bien pour ta
famille mais je pense à ces nombreuses personnes qui sont dans la tourmente mais comme tu le dis si bien , les new-yorkais se relèvent vite , c'est une des forces de l'Amérique je trouve . Bon
courage .

louison 01/11/2012 20:59

On a vécu exactement la même chose à Brooklyn! Tous dans la même chambre, super la trouille... et puis voilà. Bon nous c'est rigolo maintenant parce qu'on se retrouve avec les potes de Manhattan
qui sont venus se réfugier à Bkl. 4 enfants, 4 adultes, on a l'impression d'être en vacances!

Manue 01/11/2012 13:25

Ravie d avoir des nouvelles rassurantes

Elsie 01/11/2012 12:11

Je suis contente de voir que ça va pour vous !
Bon retour au calme.
Biz biz

liseNY 01/11/2012 11:07

Pareil ici (Region d'Albany) et c'est un peu monstrueux de se retrouver sains et saufs alors qu'à un jet de pierre de chez soi c'est la zone sinistrée. Me fait penser aux bombardements. D'ailleurs,
mêmes effets, sinon mêmes causes. Profitez du temps ensemble, il faut bien cela pour rassurer les enfants.
Take great care

Sissia 01/11/2012 05:09

Boen contente pour vous, avec 2 enfants c'est pas tjrs évident de devoir évacuer. Ici au Québec on s'en est tiré avec de bons vent sans plus. Rien de mieux aue l'halloween pour reprendre le
quotidien.a+