Romain & Austin in New York

Romain & Austin in New York

L'aventure new-yorkaise d'une famille de français depuis 2007

Parent d'élève, un job a plein temps

Non je ne suis pas suicidaire et ne suis pas parent d'élève au sens français a savoir délégué de la classe  (appelé Parent Class ici). Je suis juste la maman d'un petit garçon en Kindergarten, grande section maternelle, a l'école publique américaine. Mais rien que cela, c'est un boulot a plein temps ... sauf qu'un boulot a plein temps j'en ai déjà un.

 

Toutes les semaines, je dirais même tous les jours, il y a une réunion, une fête ou une animation pour laquelle on a besoin de votre présence ou de votre aide (ou de vos dons).

 

Commençons par la vie de la classe

 

Il faut des parents volontaires chaque semaine pour ...

- le cours d'art

- la lecture du vendredi matin : un parent vient chaque semaine lire une histoire aux enfants en début de journée. Moi je suis prévue en janvier mais j'ai troqué la lecture d'une histoire en anglais avec mon French accent contre l'apprentissage d'une chanson en français.

 

... et chaque mois

- pour le grand nettoyage de la classe

- pour le Friday Choice Time, pour un projet d'art ou un moment de jeu avec les enfants

 

Chaque semaine, une famille est aussi chargée du goûter pour toute la classe. 

 

En plus de cela s'ajoute des manifestations spécifiques comme les sorties de classe, la foire aux livre ou les réunions parents-professeur.


Chaque lundi, la maîtresse nous envoie une newsletter avec ce qu'ils ont fait la semaine précédente et le programme pour celle qui commence.

2010-08-14-from-0979.JPG

 

Mais l'investissement des parents ne se limite pas a leur participation a la vie de la classe, il faut aussi s'investir dans la vie de l'ecole

 

En plus de ma newsletter de la maîtresse, j'ai le droit a celle du PTA (Parent Teacher Association, même si en réalité c'est plutôt l'association des parents) qui me rappelle le programme de la semaine et celui du mois. Et pour les évènements importants (réunion de l'association ou journée sans école), j'ai même le droit a un rappel téléphonique par une voix d'ordinateur. Je me sens a peine harcelée ...

 

Le PTA se réunit en grande assemblée chaque mois mais tous les matins ou quasi des  parents se réunissent en comités spécifiques après avoir déposé leurs enfants, autant dire qu'il faut plutôt être une Desperate Housewife.

 

Et chaque mois, il y a au moins une manifestation. Depuis le début de l'année, nous avons déjà eu le droit au Back-To-School Picnic, au Coffee with the principal, a une marche pour récolter des fonds,  au Pumpkin Patch et bientôt le Thanksgiving Pot Luck Dinner ou encore la Holiday Party. Si avec tout cela les Desperate Housewives ne sont toujours pas occupées a 100%, il existe aussi des breakfast clubs qui réunissent les parents autour d'un petit-déjeuner dans un café du coin par niveau de classe. 

 

Pas question de sécher tous ces différents évènements car vous seriez vite repérés. A chaque rencontre, on voit la majorité des parents et même aux réunions de classe ils viennent a deux parents. L'association a pensé a tout car elle paye pour la garde des enfants pendant les réunions de l'association ou de classe. Et a chaque reunion du PTA il y a une tombola (gratuite) avec des tickets pour les Yankees ou les Mets par exemple, histoire de motiver les parents encore plus a venir.

 

C'est intense mais par contre au niveau intégration dans la vie américaine il n'y a pas mieux. Vous avez des tonnes d'occasion de rencontrer les parents.

 

Vous comprendrez aussi pourquoi le blog fonctionne un peu au ralenti depuis la rentrée.

Partager cet article

Commenter cet article

Caroline 21/02/2011 15:56


Mais comment fait-on avec un travail à temps plein ? Ça se passe à quelle heure les réunions ? Et même pour la lecture du vendredi matin, les parents qui travaillent prennent leur demi-journée ?


Séverine 22/02/2011 18:15



Les reunions sont generalement a 18h30 et l'asso des parents payent quelqu'un pour garder les enfants (seulement eleves a l'ecole).


La lecture du vendredi matin est 8h45 et ne dure pas plus que 15-20 min donc pour moi c'est faisable et j'arrive a 9h30 au bureau. Sinon le cours d'art pour notre classe tombe pendant l'heure du
dejeuner donc aussi jouable 1 ou 2 fois dans l'annee. 


Aussi ici les employeurs sont generalement plus flexibles et aller faire un peu de volontariat ou aller a un rdv de medecin pour vos enfants sur vos heures de bureau n'a rien d'exceptionnel. De
toute facon avec 2 semaines de vacances par an, vous ne pouvez pas prendre 1 jour a chaque rendez vous de medecin.



Pierre 03/12/2010 15:05


Il y a un article du NYT sur les mères qui s'investissent beaucoup dans leur école et qui décident d'arrêter :
http://www.nytimes.com/2010/12/02/garden/02parents.html


Séverine 04/12/2010 05:37



Merci pour cet article. Hyper interessant.



Tour Eiffel 29/11/2010 19:42


oh la quel investissement! Moi je me suis inscrite pr la prepa du memory book, je peux pas faire plus. (j'ai decouvert ton blog via celui de Zaza - il est super! je vais le rajouter a ma blog
liste!


Séverine 29/11/2010 19:47



Merci ! Je viens faire un peu de benevolat dans la classe une fois de temps en temps mais je ne m'implique pas dans les grands projets sur plusieurs mois. J'utilise l'excuse du petit dernier
et du boulot a plein temps.



Axelle 24/11/2010 20:58


Ouhaou !! Merci pour ces infos ... Je vais faire ma franchouillarde : moi qui ai l'habitude de rouspéter régulièrement contre les profs ou instits (j'ai un enfant au collège, une à l'école) en me
plaignant qu'ils ne se mettent vraiment pas à la place de parents ... qui travaillent en dehors du système scolaire (pardon si certains enseignants lisent ces lignes ... ;)), là, je deviendrai
folle !!
Car, comme vous le dites très justement, je pense (en connaissant un epu la mentalité américaine) qu'il ne faut VRAIMENT pas éviter ce genre de manifestations !...
EN tous cas, super intéressant ... et ça me rendra bien plus tolérante vis à vis des profs de mes gamins ! ;)


City 23/11/2010 08:53


Je bosse en petite section de maternelle, je pense qu'il faut un juste milieu, ici en France, même les parents qui ne travaillent pas ont du mal à venir, ne serait-ce que pour accompagner les
sorties. Mais je suis contre l'intrusion des parents à tout va dans l'école,la classe appartient aux enfants,ils sont tellement différents sans leurs parents ! =)


Séverine 24/11/2010 04:13



En fait, ici comme l'Etat ne fournit que le strict minimum et les budgets se resserent d'annee en annee, l'ecole ne pourrait survivre sans les parents. Mais il y a aussi une volonte tres forte
des enseignants d'impliquer les parents dans le quotidien de l'ecole. Le meilleur exemple est la lecture du vendredi matin. Enfin, il y a une culture du benevolat et du fundraising qui n'existe
pas en France.



Dolce 23/11/2010 01:48


Plus que te comprendre on t'admire !


christellemars 22/11/2010 09:11


J'adore ce genre de billet, quel contraste avec ce que les parents français vivent à l'école !


Maud 21/11/2010 15:36


Tout de même, c'est presque un job à plein temps. Au moins les parents participent plus qu'activement à la vie scolaire. En france ce n'est pas comme çà, il y a de bonnes choses à apprendre de cet
environnement quand même..
A bientôt


karine 16/11/2010 21:41


bonjour,

je n'en reviens pas........ ça prend bcp de temps tout ça
il faut tu arrives à trouver du temps, ça ne doit pas être évident
au moins, tu vois tout ce qui se passe à l'école


en France, y a rien du tout, juste une petite réunion au début de l'année scolaire et c'est tout
aucune participation de la part des parents
le soir, je questionne la maitresse

à bientôt

Karine


Lyly 16/11/2010 13:44


oh la la ça demande quand même beaucoup de temps tout ça...surtout quand on a déjà un boulot à temps plein, bon courage! C'est bientôt le break de Thanksgiving ;-)


Emilie 16/11/2010 09:54


bonjour
et moi qui pensait que l'association de parents d'élèves des mes filles me prenait beaucoup de temps et bien je m'appercois qu'en fait c'est plutot calme par rapport à vous.
bon courage