Romain & Austin in New York

Romain & Austin in New York

L'aventure new-yorkaise d'une famille de français depuis 2007

Parents français, meilleurs que les americains ? Peut-etre ...

Depuis des semaines, tout le monde en parle partout. Nous, parents français serions meilleurs que nos congénères américains.

 

Le débat vient d'un livre écrit par une journaliste américaine, Pamela Druckerman, et qui vient de paraître aujourd'hui aux États-Unis. Biensur je viens aussi de l'acheter et ne manquerait pas de vous faire un résumé et une critique des que j'en aurai achevé sa lecture.

 

bebe.jpg

 

En attendant, juste un petit tour de presse pour voir ce qu'on en dit :


- le Wall Street Journal consacre plus d'une page entière a l'ouvrage et est très élogieux (pas très étonnant vu que Pamela Druckerman est une ancienne journaliste de la maison). Le petit encart a retenir avec les leçons de bases a retenir de l'éducation a la française :

  • Les enfants doivent dire bonjour, au revoir, merci et s'il-vous-plaît.
  • Quand les enfants se comportent mal, faites les "gros yeux".
  • Ne permettez qu'un snack par jour (le fameux 4h français).
  • Ne soyez pas effrayer de dire "non". Les enfants doivent apprendre a faire face a la frustration.

- le New York Times est bizarrement très sévère avec l'ouvrage de l'ex-journaliste du journal concurrent : une analyse uniquement fondée sur des anecdotes vécues dans des quartiers bourgeois parisiens, des cliches ... Je ne peux pas encore jugée car je n'ai pas encore lu le livre mais une chose est sure je n'aime pas le titre de l'article du New York Times : "Raising the Perfect Child, With Time for Smoke Breaks". La traduction en gros : "comment éleverl'enfant parfait, qui vous laisse du temps pour les pauses clopes". Un peu restrictif aussi le portrait des parents français.

 

En presque 5 ans ici, j'en ai aussi noté des différences dans l'éducation a la française et a l'américaine :

- les snacks a toute heure contre lequel je me bas

- les petits copains américains qui se servent dans mon frigo ou mes placards

- la "finger food" ou comment les petits américains n'apprennent a se servir des couverts très tard

- le repas familial quasi inexistant chez beaucoup

 - les plannings hyper chargés des bébés de moins de 2 ans qui ont chinois le lundi, langage des signes le mardi, musique le mercredi etc. pour le grand bonheur de l'industrie des loisirs éducatifs.

- les félicitations a outrance et les explications philosophiques de 3/4h pour expliquer a un enfant de rendre l'objet qui vient de prendre des mains a son copain.

etc, etc, etc ...

 

Mais bon Romain a aussi des copains super bien élevés, hyper polis ...

 

En attendant que je finisse ma lecture, vous pouvez aller lire l'article de French Morning qui a été bien plus rapide que moi.

Partager cet article

Commenter cet article

julie 29/02/2012 17:07

Oh comme je souris en lisant ce blog que j'adore! Nous sommes nous mêmes arrives a New York en septembre dernier accompagnes de nos 3 terribles enfants âgés de bientôt 2 ans, 6 ans et 8 ans, et
j'ai moi aussi listé dans un blog tout ce qui me frappe dans le mode de vie des americains, petits ou grands depuis notre arrivée!! et la site est longue!! Continuez ce que vous faites! j'adore!
xoxo! july

Séverine 29/02/2012 17:18



Je vais de ce pas lire ton blog.


Rejoins nous a l'aperoblog ce jeudi au Cask (details sur le site de l'aperoblog)



Apres21h 29/02/2012 12:09

La question est quels adultes deviennent les enfants américains et les enfants français?

En France les enfants n'ont qu'une option: être sages, obéissants, polis. si un enfant est différent (handicap, créativité, précocité...) ça ne va plus car en France les enfants doivent renter dans
un moule (des moutons quoi!).

Je me trompe peut-être (n'étant allé aux USA que quelques jours), mais j'ai l'impression que l'éducation américaine parce qu'elle tient compte de l'individualité de chacun,et laisse la place à
l'enfant d'être un enfant (donc de faire des bêtises) et de s'exprimer (donc de dire ce qu'il pense même si cela ne plait pas aux adultes) donne de la confiance en eux aux enfants, et leur donne
envie de réussir et de s'affirmer (des petits lions quoi!)

Personnellement je préfère un petit lion qu'un petit mouton...

Mais bon, n’habitant pas les USA, j'ai peut-être une vision déformée et un peu angélique de l'éducation des enfants made in USA... Si vous pouviez éclairer ma lanterne, avec votre expérience...

Séverine 29/02/2012 17:20



Il y a des bons et des mauvais cotes dans les 2 systemes. Certes les enfants americains ont la possibilite d'etre plus creatifs, sont plus a l'aise a l'oral tres vite, ont plus facilement
confiance en eux mais de l'autre cote la rigueur francaise fait defaut.



Adé Arno 23/02/2012 10:53

Bonjour à toi (vous)...
Nous découvrons ton blog de liens en liens....

Mon mari et moi seront à NY du 28 au 5 mars... et avons peur d'être un peu perdu dans cette grande ville....

Nous seront logés dans la w55th ... aurais tu quelques lieux à nous donner pour sortir le soir? bar, club pour danser....? rencontrer ou être guider par des Francais...

Sans connaître personne sur place c'est pas facile pour nous... mais j'imagine que tu as pas forcement le temps de nous aider;.. :)

En tout ca merci d'avoir pris 2 min pour lire ce mail....

Merci pour ton blog bien rafraichissant !

Adélaïde et Arnaud de Cannes :)
bientôt en vacances sans leur 3 enfants... lol

Maya 21/02/2012 20:19

Bonjour!

je suis une lectrice assidue mais discrète, je tenais à vous remercier car je serai de passage à New-york en mars et relire vos anciens articles m'aide beaucoup pour préparer quelques visites et me
plonger dans l'atmosphère

bonne continuation!

Marie 20/02/2012 21:10

Un grand merci pour votre blog, nous venons à new york dans 15 jours avec deux enfants (6 et 4 ans) et vous nous donnez de bonnes idées ! Bonne continuation

laurence 19/02/2012 13:04

Ah oui quand même... je crois que mon côté italien ajouté au français aurait vraiment du mal à accepter ces tergiversations. Mes 3 grands peuvent témoigner que l'éducation c'est une base pour
avancer dans la vie et ça limite quand même trop de frustrations... même si comme tout le monde ils ont un bon sens de la négociation ;-)

Lyly 09/02/2012 16:34

En effet ça fait bien le tour des maisons en ce moment... Pour avoir vécu avec 3 garçons de 2,4 et 6 ans à l'époque, la bouffe à toutes heures et le fait de ne jamais dire non m'ont quelque peu
choquée... Et ça dure encore 7 ans après! Ils argumentent tout le temps et disent jamais merci...et les parents disent qu'ils sont parfaits et surdoués... ce n'est pas une raison pour être malpolis
merci...
Enfin, tu me diras ce que tu penses du bouquin, je vais sans doute le prendre aussi. On n'élèvera pas nos gosses à l'américaine, ça s'est sûr!

sandra 09/02/2012 09:27

En étant une française vivant aux usa, tu dois effectivement te rendre compte des différences entre les 2 pays ! mais par contre, je peux te dire que même en France, pour l'éducation des enfants,
chacun fait un peu à sa façon ! car en France, oui oui, il y a aussi des enfants qui ouvrent les placards, qui mangent avec les doigts, qui multiplient les activités ... et qui ne connaissent pas
le dîner familial ! cela dit, mes garçons mangent un peu avec les doigts !!!! bonne semaine ...

Céleste 09/02/2012 03:42

Je retrouve dans tes paroles les réflexions que j'avais fait lors des mes venues à NYC sur ces enfants américains , j'avais été scotchée de voir certains parents débattre de longues très longues
très très longues minutes avec leur chère tête blonde pour rendre ceci ou cela ! Et surtout j'ai vraiment eu cette sensation de l'enfant roi à qui il ne faut surtout rien dire , j'avoue que j'ai eu
un petit peu de mal de ce côté là . Mais cela ne doit pas être facile pour vous parents français de garder " l'éducation à la française " .

louison 08/02/2012 22:35

Super que tu nous fasses un resume. Je vraiment envie de savoir ce qu'il en retourne malhereusement pour l'instant mon anglais n est pas assez performant pour me permettre de lire un bouquin.
J'attend donc ton compte rendu avec impatience. Nous on est la depuis seulement une dizaine de jours et deja j'ai pu noter quelques differences d'approche.
Alors bonne lecture!
lou